Karma's a witch

Une romance fantastique

Résumé

Ça fait trois jours que je mange des conneries et regarde des films, à déprimer parce que ma meilleure amie vient de me larguer. « Je ne te veux plus dans ma vie ». Par email, en plus !

À force d’avoir passé des heures devant Les Ensorceleuses et Charmed, je tente un rituel que j’ai trouvé sur un blog à deux heures du matin. Je ne peux pas me sentir plus mal, alors pourquoi pas ? Je lance le sort pour retrouver de la tendresse dans ma vie. De toute façon, la magie, ça n’existe pas.

Mais contre toute attente, il marche et je fais apparaître un étrange chaton dans mon salon ! Mes tantes m’apprennent alors que je suis une sorcière. Je rentre à Wolfsbane Hills, petite bourgade où j’ai grandi et commence mon apprentissage de la magie. Problème ? Le chat me parle sur le trajet et mes tantes sont persuadées qu’il ne s’agit pas vraiment d’un chat.

Cerise sur le gâteau ? Je revois mon amour d’enfance, Matt, celui avec qui je pensais finir ma vie. À ce jour, il ne sait pas pourquoi je suis partie du jour au lendemain. En plus, il est terriblement beau !

Entre l’apprentissage de la pratique de la magie et mes retrouvailles avec Matt, je ne sais pas si mon cœur va tenir pour la durée de mon séjour…

Pour voir les trigger warnings, sélectionner la ligne juste en-dessous :

deuil, avortement

Ebook Kindle sur Amazon

4,99€

Broché sur Amazon

15 €

Broché sur la boutique

15 €

À la rencontre des personnages

Karma

Karma est une jeune femme d’une trentaine d’années à la vie des plus ordinaires alors qu’elle est une sorcière…

Matt

Matt Andersen est l’ami d’enfance et amour d’adolescence de Karma. Il tient une librairie à Wolfsbane Hills.

Isadora

Tante de Karma d’une soixantaine d’années, Isadora est douce, lumineuse et gentille, tant qu’on ne s’en prend pas à sa famille.

Saige

Seconde tante de Karma, Saige ne fait pas ses cinquante ans. Volontaire dans un

refuge pour chats, elle est rigolote.

Henry

Chaton qui apparaît lors du rituel que fait Karma… Il se pourrait qu’il puisse parler !